place_du_père_allaitement

Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé en septembre 2020 le doublement de la durée du congé paternité, qui passe de quatorze à vingt-huit jours dont sept jours obligatoires.

Les évolutions de la famille

Au fil des années et des différentes évolutions dont est sujette notre société, le rôle du père a fini par évoluer. 

Des études montrent que le père joue un rôle très particulier dans la vie de son enfant. En effet, les pères agissent souvent différemment des mères avec leurs enfants, et cette différence est stimulante pour un tout-petit.

En participant aux tâches du quotidien, mais également en étant présent tout au long de la grossesse et de la naissance de son enfant, il se révèle être un soutien non négligeable
Il peut également quand il le souhaite prendre part au projet d’allaitement, notamment si la maman tire son lait en donnant des biberons à son enfant ou en faisant du peau à peau avec lui.

Le congé paternité s’inscrit tout à fait dans cette dynamique d’évolution de la société. On se dirige vers un partage plus équitable des tâches familiales et de l’éducation des enfants, vers une volonté d’égalité.
Son objectif est de favoriser l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, ces dernières renonçant parfois à faire carrière au bénéfice de leur famille.

Le congé paternité en France

On a tendance à l’oublier, mais le congé paternité n’a été instauré en France qu’en 2002. 
Selon le Code du travail, après la naissance de son enfant, le père salarié bénéficie d'un congé de paternité de onze jours consécutifs ou de dix-huit jours consécutifs en cas de naissances multiples.
Ces 11 jours peuvent intervenir directement après le congé de naissance de 3 jours ou à un autre moment.

Ce congé concerne le père de l’enfant, mais également le compagnon de la mère de l’enfant s’ils vivent en couple.

Jusqu’à présent, les pères ne pouvaient donc prendre que 14 jours maximum, ce qui est peu en comparaison du congé maternité : 10 semaines après l’accouchement pour un premier ou un deuxième enfant, pour un congé total de 14 semaines.
On avait là un déséquilibre important entre la disponibilité des pères et des mères après la naissance de l’enfant, indépendamment de leur volonté et du projet de chaque famille.
 

Les bénéfices de l’allongement du congé paternité

Un allongement du congé paternité était demandé de façon récurrente par de nombreux papas et des associations féministes.
Le président de la République, Emmanuel Macron, a finalement annoncé en septembre 2020 le doublement du congé paternité, qui passe de quatorze à vingt-huit jours dont sept jours obligatoires.
Cette nouvelle mesure qui entrera en vigueur en juillet 2021 a été accueillie très favorablement dans la société française.

De nombreux militants souhaiteraient voir un allongement encore plus long de la durée du congé parental.
Comme vous avez pu le lire, les effets positifs de la présence du père sur le développement de l’enfant sont nombreux.
En rééquilibrant la durée du congé parental entre les deux parents, on réduit aussi l'impact du congé maternité sur l'évolution de la carrière des femmes.

Il fait nul doute que cette mesure va permettre, d'un côté, à de nombreuses familles de favoriser l'équilibre entre vie de famille et vie professionnelle dans les premières semaines de vie de leur nouveau-né, et de l'autre, de contribuer au renforcement du lien parents/enfant, tant cette période est déterminante dans la construction de cette relation.